Couches lavables Apinapi

En prévision de l’arrivée du bébé, j’ai décidé de me lancer à la découverte des couches lavables !

Pourquoi les couches lavables ?

Les couches jetables ont très gros impact écologique, à la fois côté fabrication et retraitement après utilisation. Je ne souhaite pas que l’arrivée d’un petit bébé soit synonyme de pollution pour la planète !

De plus, les couches lavables sont nécessairement moins chargées en produits chimiques divers et variés, et donc plus neutres pour le petit popotin du bébé.

Par ailleurs, le budget couches jetables est évalué à 1500 euros, quand celui des couches lavables, équipement + lavage en machine, est évalué à 600 euros.

Où et quand se renseigner ?

Il est conseillé de se renseigner avant la naissance, quand on a encore le temps et les idées claires ! Il est recommandé aussi de faire un test avec un échantillon des différents produits qui existent, avant de s’équiper pour de bon, pour les 2 à 3 ans de « changages » de couches qui s’annoncent…

Il existe différents sites sur le web qui renseignent sur le sujet. Certains donnent aussi des tutos pour coudre soi-même les couches lavables de son bébé. Par exemple, ici.

Personnellement, étant provisoirement sur Paris, j’ai choisi de me rendre dans la petite boutique d’Apinapi, à Nation.

Apinapi – les différents types de couches

Chez Apinapi, j’ai pu me faire expliquer les différents types de couches :

– couches classiques : en deux parties, couche absorbante et culotte imperméable indépendante, idéales pour la nuit car très absorbantes,

– tout-en-un : avec partie imperméable solidaire de la partie absorbante,

– tout-en-deux : avec insert absorbant lavable séparément,

et les différentes tailles (couche évolutive avec système de pression pour s’adapter à la taille du bébé, ou couches à tailles, du S au XL).

J’ai pu manipuler les modèles, toucher les matières (coton, chanvre, bambou…), tester les systèmes d’accroche, voir les différents motifs etc.

J’ai pu me rendre compte que ces couches sont plutôt sympas esthétiquement, contrairement à ce qu’on pourrait penser, et qu’elles paraissent faciles à installer. De plus, avec le système de papier absorbant à poser dans la couche, on ne « gratte » pas le caca, on le jette simplement dans les toilettes, avec le petit papier. S’il n’y a que du pipi, on met le papier à la machine et on le réutilise (il tient 4 à 5 lavages).

Je me suis également faite conseiller sur la manière de procéder pendant la période de test, sur l’entretien et le lavage des couches (quelle lessive employer etc). J’ai été très contente de l’accueil et du conseil. Il existe d’ailleurs un réseau de conseillères Apinapi en France.

Echantillon pour test

Je suis ressortie de la boutique avec un petit échantillon, qui va nous permettre de tester les couches lavables un jour sur deux pendant les premières semaines du bébé en Norvège, avant de nous décider pour un modèle ou l’autre.

Echantillon de couches lavables

Notre échantillon de couches lavables

Contenu de l’échantillon :

– deux couches classiques (pour la nuit)

– une culotte imperméable (qui va sur les couches classiques)

– deux couches tout-en-un

– une couche tout-en-deux, avec 3 inserts absorbants (donc 3 changes en perspectives, puisque les inserts sont lavables séparément).

– un rouleau de papier

– un petit flacon d’huile essentielle lavandin pour désinfecter les couches et éviter les mauvaises odeurs en attendant le passage en machine

– un petit kit de change écolo, contenant, dans une boîte en bois : 10 petits gants en bambou, 10 petites lingettes en bambou, un sac pour passage en machine. Ainsi, pas de gâchis de coton jetable et de lingettes.

En ce qui concerne les couches, les conseillères Apinapi m’ont donné un panaché de système pression/scratch, couches évolutives/à tailles, et matières différentes, de manière à faire un test complet.

L’assortiment de couches m’a coûté 132 euros, et les couches pourront me servir jusqu’à ce que le bébé ait 8 kg. Il sera tout à fait possible de les revendre d’occasion, dans la mesure où elles seront très peu usées. A savoir : plus la couche est lavée, plus elle devient absorbante (à condition bien sûr de ne pas prendre n’importe quelle lessive).

Location de couches

Autre possibilité, plus économique à mon avis, mais praticable surtout si on habite à Paris : la location de couches, pour 50 euros par mois. Il faut simplement appeler Apinapi à la naissance du bébé et venir chercher le lot en boutique. Idéal pour la période de test des bébés parisiens.

Achat en ligne et guide pratique

Bien entendu, Apinapi propose un site de vente en ligne : ici.

Et un guide pratique bien fait sur les différents modèles et l’entretien des couches, à télécharger en pdf ici.

Les couches lavables en voyage

Ma petite inquiétude concerne l’utilisation de ces couches lavables en voyage. Nous serons probablement amenés à être pas mal en déplacement dans les premiers mois du bébé et il ne faut pas que cela devienne le parcours du combattant.

Nous verrons à l’usage, mais a priori, cela peut se gérer avec différentes solutions :

– les couches tout-en-deux pour les jours de déplacement chez des amis ou à l’hôtel. On n’emporte qu’une ou deux couches, avec plusieurs inserts absorbants. Et on ne change que ces inserts, qui prennent peu de place.

– le sac à couches imperméable. Pour y ranger les couches et inserts absorbants jusqu’à la prochaine lessive

– le choix des matières : certaines matières sont extrêmement rapides à sécher. Il vaut donc mieux choisir des inserts dans ces matières si l’on va dans un lieu où il n’y a pas de sèche-linge ni de grand soleil.

– et en dernier recours, on peut toujours se dépanner avec quelques couches jetables écologiques !

Nous verrons bien, rendez-vous dans quelques mois pour le retour d’expérience !

Et vous, avez-vous testé, ou prévoyez-vous de tester ce système ? Et sinon, qu’est-ce qui vous arrête ?

Publicités
Cet article, publié dans Bébé - grossesse, Quotidien écolo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s